( 26 décembre, 2007 )

de Fès à Ouarzazate

24 décembre : 11ème jour : de Fès à Gulmima : 441km

En construction…

25 décembre : 12ème jour : de Gulmima à Ouarzazate : 256km

Ce jour de Noël nous gratifie d’un soleil éclatent bienvenu, vu que le froid, on en a assez eu depuis l’arrivée en Afrique. Le plus matinal est Paul qui vérifie le radiateur et constate qu’il a encore perdu un litre et demi d’eau pendant la nuit. On profitera de l’étape à Ouarzazate (ce qui signifie « ville sans bruit ») pour réparer car nous décidons également de MALHEUREUSEMENT zapper Marrakech et ses incontournables : Place Jemâa El Fna (place magique), la Koutoubia et sa grande tour, la Mosquée El Mansour, les tombeaux Saadiens (dans le Palais El Badii), le palais de la Bahia, les jardins de Majorelle et Musée d’art Islamique et la Ménara.

Anciennement appelée Amogdul (la bien gardée) en Berbère, Mogdura en portugais, Mogadur en espagnol et Mogador en français, Essaouira (الصويرة‎) (la bien dessinée) est une ville portuaire du Maroc sur la côte atlantiquemédina est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. comptant environ 70 000 habitants et le chef-lieu de la province du même nom qui compte environ 500 000 habitants. Sa médina est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Essaouira subit hélas le même sort.

 

Anciennement appelée Amogdul (la bien gardée) en Berbère, Mogdura en portugais, Mogadur en espagnol et Mogador en français, Essaouira (الصويرة‎) (la bien dessinée) est une ville portuaire du Maroc sur la côte atlantiquemédina est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. comptant environ 70 000 habitants et le chef-lieu de la province du même nom qui compte environ 500 000 habitants. Sa médina est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Nous piquerons donc directement sur le sud et passerons Noël à Ouarzazate. Ceci est motivé par le fait que, vu le retard accumulé sur le programme prévu – eh oui, il y a tellement de belles choses à voir dans ce beau pays…et on ne démarre pas vraiment non plus tous les matins à sept heures du mat comme le souhaiterait Paul (mais c’est les vacances, m…) – revenir au Maroc est chose aisée, alors que l’expédition en Afrique Noire ne se répétera pas aussi facilement.

Départ de Gulmima 9h50 après un petit déjeuner en terrasse. Daniel est le seul a avoir eu le courage de prendre une vraie douche avec shampoing, les autres n’appréciant pas l’eau fraîche (et c’est un euphémisme) aux robinets de l’hôtel Gheriz. Petit tour rapide à la casbah en passant devant la maison d’hôte « Les Palmiers » (qui affichant complet, n’avait hélas pas pu nous accueillir) pour décider « circuler, y’a rien à voir » en on se met en route. Celle-ci se passe sans encombres, nous longeons l’Atlas (époustouflant) par le Sud en traversant Tinejdad, Tinerhir, et Boumalne du Dadès.

Un peu avant Ouarzazate, les drapeaux marocains fleurissent au bord des routes et la sécurité nationale est postée au rond-point du golf royal pour prendre soin de M6 en visite dans le coin. Nous sommes reçus chez Martine Tomasini, une copine de longue date de Pierre Friderici (lui-même un ami de Laurent) qui est venu nous chercher à la station Total à l’entrée est de la ville, le temps de faire deux trois photos de femmes berbères attendant le car. Une fois arrivés dans sa superbe maison et avoir fait connaissance également de Solange, une amie lausannoise de Martine venue visiter sa copine pour la première fois depuis son déménagement, il faut se manier et les tâches sont partagées : Laurent triera et rangera l’équipement (de couchage camping, de cuisine mobile de campagne, de réparation du véhicule), et les cadeaux qu’il a amenés pour des orphelinats, Paul s’occupera de faire vérifier le radiateur, d’acquérir les quelques objets manquants nécessaires à la traversée du désert, et Daniel continuera le triage des photos et la rédaction du blog. Paul engage un protocole de test sur la résistance des pneus et décide d’escalader la bordure avec le bus. Le « béton armé » de l’Atlas étant ce qui l’est, c’est le bus qui gagne ! Comme nous avons appris par la TV marocaine la veille, reliée par Mozart (frère de Daniel) via SMS et commentaire sur le blog, qu’une famille française s’est faite trucidée en Mauritanie entre Aleg et Maghta Lahjar, à environ 250 kilomètres au sud-est de Nouakchott. En ce moment, la thèse du terrorisme par le Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC) algérien, affilié à Al-Qaïda en recherche de fonds est avancée. Affaire à suivre sans pour autant devenir parano car premièrement on n’est pas obligé de passer par là et deuxièmement la région est maintenant sécurisée car le gouvernement mauritanien ne peut et ne va pas mettre son tourisme (importante source de revenu) en danger.

Martine, vaudoise à moitié italienne venue d’Echichens, nous fait passer chez elle une soirée de Noël des plus intéressantes et « fun ». Elle a également invité Malika, une de ces amies avocate marocaines. Le magnum de champagne de Laurent est passé à la casserole à l’apéro, puis nous avons enchaîné avec un succulent repas (à la préparation duquel Fana, son aide berbère a largement contribué): œufs mimosa, salade variée, poulet au curry et bûche (si, si !), le tout arrosé de très bons vins (blancs, S de Syrah et rouge Médaillon, Cabernet 2005) marocains, pour finir avec le meilleur café (N…what else !) depuis notre départ et une petite grappa qui nous a bien retapé après notre séance Karaoké ! C’est le moment ou Paul en profite habilement pour tirer sa révérence, c’est vrai mon dieu qu’il est déjà minuit ! S’ensuivent des discussions variées entre les « survivants » : Martine, Laurent et Daniel. Martine, ancienne journaliste à la RSR et la TSR, usant de ses expressions colorées et son franc-parler, nous épate en relatant des épisodes de sa carrière professionnelle. Malheureusement, une sclérose en plaque l’a privée de son métier et de sa passion et c’est avec courage et grâce à son caractère bien trempé qu’elle est venue démarrer une nouvelle vie au Maroc en été 2002. A 2h30 du mat, Laurent nous quitte et la discussion continue jusqu’à quatre heures.

4 Commentaires à “ de Fès à Ouarzazate ” »

  1. Olivier dit :

    Salut les routards !

    Toujours bravo à l’infatigable Daniel pour la tenue du blog !
    Ainsi vous avez retrouvé « de l’esprit suisse, du vin et presque de la dinde de Noel ! » à Ouarzazate…ils sont partout ces suisses !
    Rajae est contente de constater que son beau pays vous a également conquis…on y retournera ensemble !
    Yverdon et un bon bout du pays est toujours dans la peuffe et transit de froid…bonjour l’ambiance morose de fin d’année !
    Profitez bien de la suite vers le grand sud et à plus tard.

    Amicalement,
    Rajae et Olivier

  2. Nathalie dit :

    Salam….bien qu’en ce moment.. on a vu mieux comme « paix » !! Bravo pour ce blog détaillé et très vivant qui permet de progresser avec vous..les douches froides en moins…et surtout les ronflements de Laurent en moins. Bravo en particulier pour le choix des photos… Il y en a qui sont très belles, j’aime aussi les petits clins d’oeil ..maillots de bains/foulards etc. Je ne prendrai quand même pas à la légère l’histoire de la Mauritanie et je pense que c’est une erreur (je ne suis pas la seule) de coire que l’on peut appliquer la logique… »ils ne vont pas recommencer…le terrain est maintenant sécurisé » Il reste certainement beaucoup à voir au Maroc !! Mais je vois d’ici mon frère disant…cause toujours !! Alors…ce que j’en dis c’est pour causer…
    En attendant, bises à mon frère…et pourquoi pas à ses acolytes aussi. Nathalie

  3. Martine dit :

    Alors les cocos… vous avez vraiment roulé depuis votre départ de OZZ j’avais du mal à y croire !!! cher Daniel je te félicite je remarque que tu n’as pas encore laissé tomber ce satané ordinateur Solange et moi sommes parties faire des pistes magiques sans aucun toutou… du 28 au 30 avons traversé des pistes de montagen magnifiques, il fait toujours aussi beau mais on se les gèle encore
    avons passé un 31 oriental avec des potes chez Dimitriet pas mal de champ.. bonne route et à plus

  4. Martine dit :

    Alors les cocos on roule on roule…Daniel après coup et cela doit être mon côté vaudois..et encore.. on m’appelle de Suisse car je suis sur Google!!! je remarque que dans le détail du repas de Noël, tu oublies et nous sommes à Ouarzazate portes du désert… une plaque de saumon fumé de Norvège. arrivé la veille depuis Lausanne ne pensez vous pas que ce saumon est aussi un aventurier et un grand routard !!!! Etes-vous bientôt sorti de cette Mauritanie ?? Amitiés à vous trois

    Fridoche prend l’avion aujourd’hui pour Ouaga..avec ses potes de la radio

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|